La fête des boulangers aux Nymphéas 🥖

Le 16 mai, nous célébrions la Saint Honoré : le Patron des boulangers (ainsi que des pâtissiers et des meuniers) ! Aux Nymphéas, Laëtitia a organisé une chouette animation autour du pain !🥖

Au programme : récapitulatif historique, échanges, quiz sur les proverbes et dégustation.

Nous avions du pain sur la planche !

Juste avant le début de l’animation, Laëtitia a enfourné deux baguettes : leur formidable fumet a embaumé la salle d’animation pendant toute la durée de l’échange, jusqu’à la dégustation.

🥖 La grande Histoire du pain 🥖

Laëtitia nous a raconté l’Histoire du pain. Celle-ci remonte à l’antiquité égyptienne, où les cultivateurs de céréales dans la vallée du Nil ont inventé la pâte à pain (farine, eau, sel, levain) et ont ouvert les premières boulangeries !

Aujourd’hui, le pain est vu à l’internationale comme une spécialité française. Déjà à la fin du XIXème siècle, il était dit dans le monde entier que le meilleur pain se mangeait en France.

Le pain se décline sous toutes sortes de formes dans nos boulangeries régionales : le pain plié en Bretagne, le bretzel en Alsace, la tourte en Auvergne, la fougasse en Provence…

Et comment ne pas citer le pain d’épice, le pain de mie ou encore le pain brioché !

🥖 Quelques anecdotes 🥖

Dans les villages, il y avait des fours communaux.
Ils étaient mis en service une fois par semaine pour cuire le pain.
Les habitants en profitaient pour cuire la viande, la soupe… et les fars ! Ça sentait bon dans tout le village !

Mon père était boulanger. Il se levait à trois heures chaque matin ; il y avait de la poussière, des portes qui claquaient… C’est un métier assez dur, on était quatre enfants, aucun de nous n’aurait voulu devenir boulanger !

— Mme Jeanne C

Superstition ou démonstration de respect : surtout, on ne doit jamais poser le pain à l’envers !

Mes grands-parents se levaient à 3~4h du matin, deux fois par semaine. Il fallait chauffer le four avec des fagots de bois. Le pétrissage se faisait à la main ! En attendant que la pâte lève, mon grand-père se reposait sur le stock de farine. Puis il allait distribuer son pain lorsqu’il était prêt.

— Mme Monique LM

Lorsque l’on avait acheté du pain frais, on le marquait d’une croix.

Sous l’occupation, le pain était gris/vert. Il n’était vraiment pas bon ! D’habitude, pour nous punir, nos parents nous privaient de pain. Mais sous l’occupation, ça n’était plus une punition !

— Mme Marcelle R

Le pain était vendu au poids. C’était la base de l’alimentation, car les autres aliments coûtaient trop cher.

Dans ma famille, on disait : « Tout va bien ; tant qu’on a le pain, le vin, la saucisse et le boudin » !

— M. Claude LB

Aujourd’hui, la plupart des boulangers utilisent des pétrins automatiques et des fours électriques.
Cependant, les fours à bois font lentement mais sûrement leur retour dans nos boulangeries de proximité.

Une fois les baguettes bien cuites, c’est l’heure de la dégustation : baguettes, pain au maïs, pain complet et un peu de brioche.
« C’est encore meilleur que du gâteau ! », s’exclame un résident.


🍞 Bonus (au gluten) 🍞

♫ La chanson du pâtissier ♫

Ayez pitié d’un p’tit pâtissier dont l’amour se meurt aussi vite qu’un éclair
Je lui ai offert un Saint Honoré, j’en suis tout baba car il s’en moka
J’ai tant de peine que je pleure comme une madeleine car je l’aime comme un chou à la crème
Si mon amour va toujours croissant, je finirai ma vie dans un puits d’amour.

Comptine traditionnelle

🥖 Florilège de proverbes autour du pain 🥖

Le pain étant une partie très importante de notre quotidien, il est à l’honneur dans maintes expressions françaises ! Voici, pour conclure, quelques-unes des locutions préférées des résidents des Nymphéas :

Avoir du pain sur la planche.Avoir du travail en réserve, de quoi s’occuper plus ou moins longtemps.
Manger son pain blanc (avant le noir).Faire la partie la plus facile, en laissant les difficultés (pour plus tard).
Avoir mangé son pain blanc le premier.Avoir été dans un état heureux, agréable et n’y être plus.
Gagner son pain à la sueur de son front.Gagner sa vie avec beaucoup d’efforts, durement.
Avoir mangé plus d’un pain.Avoir beaucoup voyagé.
Mieux vaut pain en poche que plume au chapeau.Il est préférable d’avoir de quoi manger que de s’offrir un luxe superflu.
Bon comme du bon pain.Une personne qui est extrêmement bonne et douce.
Je ne mange pas de ce pain-là.Refuser d’agir illégalement ou immoralement.
Manger du pain du roi.Être militaire ou en prison.
Être au pain (sec) et à l’eau.Faire pénitence. / Être puni.
Réussir mieux en pain qu’en farine.Réussir mieux à la fin que dans le commencement d’une entreprise, terminer heureusement une affaire qui avait été d’abord mal engagée.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.